Skip to content

Victimes civiles Montblainville (7) Prosper LABAUDE Joseph MARTIN

26 janvier 2010

Merci encore à Nicole et à la famille LABAUDE qui, en me communiquant ces courriers m’ont permis d’avancer dans mes recherches.

Le 9 octobre 1914, de Grafenwohr, le Maire de Montblainville Hector POILBLAN, informe la famille LABAUDE des décès de Prosper et Joseph MARTIN (son beau frère)

« Madame Hyacinthe LABAUDE,

Je me permets ces quelques lignes pour vous apprendre que nous sommes arrivés à Grafenwohr en Bavière le 22 septembre et Prosper était très fatigué du voyage qu’il avait eu à supporter ainsi que votre frère MARTIN ; Ils ont été souffrants depuis leur arrivée au camp. MARTIN est décédé hier matin et Prosper hier soir à 8 heures et demi.

Je me joins à votre très grande douleur pour vous adresser tous mes plus profonds sentiments et de sa clairvoyance. Je me permets de solliciter une récompense de votre part. Les faits ont été constatés en ma présence et j’ai du signer la constatation c’est pourquoi je me permets de vous proposer Hyacinthe de récompenser Mr CASSART suivant votre bon jugement.

Je laisse signer cette lettre comme attestation par Mr l’Officier qui a rempli les fonctions d’usage.

Recevez Hyacinthe mes sentiments de profondes condoléances.

POILBLANC Hector

Je me dispose à vous envoyer une autre lettre un de ces jours avec d’autres détails.

PS : Je joins à cette lettre une enveloppe avec mon adresse pour réponse et mes compliments à ma belle sœur  Maria et à ceux qui vous parleront de moi. »

Une mention sur la lettre :

« Je vérifie les faits racontés dans cette lettre

Ecnstein

 Chef de la compagnie des prisonniers civils à Grafenwohr »

Hyacinthe MARTIN épouse LABAUDE, ne recevra jamais ce courrier. Elle est décédée à Virton en Belgique le 25 novembre  1914.

Le 24/8/1916 de Marnaval (Haute Marne), le gendre de Prosper LABAUDE,  Louis DEMISSY écrit au Directeur de la Croix rouge à Genève (Suisse) :

« Monsieur le Directeur,

Je me permets de vous écrire pour porter à votre connaissance les divers faits malheureux qui ont affligés toute ma famille depuis le début de la guerre.

Mon beau père et ma belle mère ont été prisonniers civils des allemands et emmenés dans divers camps vers la fin de septembre 1914, ainsi que bon nombre de personnes de Montblainville (Meuse), lieu de résidence de toute ma famille.

Mon cher Monsieur, je compte sur votre entier dévouement et je vous remercie sincèrement des démarches et des conseils que vous pourrez nous fournir à ce sujet.

Dans l’attente d’une réponse favorable, Recevez, Monsieur, mes salutations les plus empressées. »

La famille n’avait toujours pas de connaissance du décès de trois membres de leur famille.

Publicités
No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :