Skip to content

Prisonniers civils Montblainville

1 février 2010

Parmi les 26  hommes prisonniers civils de Montblainville trois sont décédés pendant la première guerre mondiale :

DIDELON Emile est né le 9 juin 1863 à Montblainville, a épousé le 1er février 1896 Marie Eugénie MONCHOT. Quatre  enfants sont nés de leur mariage. Il est déporté en Allemagne, rapatrié par la Suisse et décède à Lyon, le 8 juillet 1916 à l’Hôpital de la Croix Rousse. I l est inhumé au cimetière de la Croix Rousse les frais ont été payés par l’Etat (source archives municipales de Lyon convois funéraires)

http://www.archives-lyon.fr/archives/sections/fr/archives_en_ligne/registres_de_convois4321

LALOUETTE Maxime  est né  le 5 mars 1898. D’après le bulletin meusien il fait partie des prisonniers civils. Il s’est engagé sous le nom de THIBAUT Robert  le 29/4/1916 dans l’Ain. Au moment de son engagement, il demeure à Virieu le grand(01). Il est décédé au bois de Courton (près Grandpré).

DAPPE François Emile est né le 8 novembre 1855, il épouse Léontine DIDELON née le 3 février 1859, le 4 octobre 1879. Il a six enfants. La famille est réfugiée à Cavillargues (Gard).François Emile y décède le  31/3/1916. Son épouse regagnera Montblainville (elle est domiciliée dans cette commune le 5 février 1921 lors du mariage de son fils Lucien).  Une partie de ses descendants s’installera dans le midi.

Advertisements
No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :