Skip to content

forges de Montblainville – 1

23 mars 2010

Le premier dossier F/14 4416 contient :

1 – Une demande d’aménagement du mode de payement du prix d’adjudication des ventes de bois nationaux nécessaires au fonctionnement des forges, au Ministre de l’intérieur, par le  fondé de pouvoir des citoyens Lombard frères et Mouclins entrepreneurs et directeurs des forges de Montblainville et Charpentry(Beaugendre).

COURRIER BEAUGENDRE

 En voici la transcription :

Liberté                                                                                                                                                             Egalité

Forges et Fourneaux

Beaugendre Rue des droits de l’homme, n° 61 fondé de

pouvoir des citoyens Lombard frères et Mouclin Entrepreneurs et Directeurs

Des forges de Montblainville et CharpentryCanton de Varennes, département de la meuse.

Au citoyen Ministre de l’intérieur.

Permettés moi de vous exposer, Citoyen ministre, que mes commettans activent dans le canton de Varennes, département de la meuse, des établissements conséquents, connus sous les noms de forges et Montblainville et forges de Charpentry.

La stagnation du commerce, et plus encore le défaut de numéraire entravent depuis trop longtems, l’activité de ces Etablissements utiles et indispensables.

La loi qui vient d’être portée sur le mode des payemens des ventes des bois nationaux pour l’an 5ème, et l’arrêté du Directoire Exécutif Rendu en conformité De cette même loi, leurs ôte tout Espoir de pouvoir continuer leurs exploitations, pour l’impossibilité absolue où ils sont, de pouvoir payer le prix des bois , qui leurs sont  d’absolue nécessité, et dont ils pourraient se rendre adjudicataires, dans les termes prescrits par l’arrêté précité.

Je vous observe que les bois nationaux sont la seule ressource de leurs forges, pour l’alimentation des charbons, qui y sont nécessaires, et encore, que depuis presque l’ouverture de la guerre, ils travaillent continuellement et activement au Service de la République, et lui font annuellement des fournitures conséquentes  en fer d’artillerie.

D’après toutes ces considérations, Citoyen Ministre et pour vous donner une preuve Sensible de leur zèle et de leur envie de se rendre utiles, je vous prie et vous propose en leur nom de faire arrêter que le prix des fers qu’ils ont fournis et fourniront à la République, pourront être considérés et reçus en payement  effectif de celui des bois, dont ils pourraient  se rendre adjudicataires et qui seraient reconnus pour être strictement nécessaires  et propres à l’alimentation de leurs forges et ce sur la représentation où dépôt qu’ils seraient tenus de faire à qui de droit, et dans les délai prescrit par la loi, des procès verbaux qui constateraient les fournitures par eux faites

De si puissants motifs auront certainement droit à votre sollicitude ; Je m’y recommande et vous prie de prendre la présente en grande considération.

Salut et Respect

Beaugendre

Ce 15 brumaire, an 5

P.S. Je crois devoir vous informer, citoyen Ministre, qu’ayant jugé que l’objet de ma demande regardait non seulement votre ministère, mais aussi ceux de la Guerre et  des finances, je venais d’adresser à vos deux collègues pareille et semblable pétition.

Publicités
No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :