Skip to content

ELIE Vainqueur de la Bastille décédé à Varennes en Argonne

4 octobre 2010

Ces jours-ci, j’ai préparé un article dans lequel, je voulais revenir sur le Général ELIE. 

Je vous avais déjà parlé de lui dans un de mes articles sur les « vainqueurs de la Bastille

Etienne ELIE, le neveu du Général, témoignait en faveur d’André  JOSEPH, lors de sa demande de pension en tant que vainqueur de la Bastille. 

Le « Dictionnaire Historique et Biographique de la Révolution et de l’Empire 1789 – 1815 » de Dr ROBINET, Adolphe ROBERT et J Le CHAPLAIN (source archives nationales) contient une biographie de Jacques ELIE : 

ELIE (Jacques – Job), officier général, né à Wissembourg (Bas-Rhin), le 26 novembre 1746, de Mathias ELIE, capitaine, et de Françoise CHAPHOUSE, mort à Varennes (Meuse) le 5 février 1825, s’enrôla le 2 décembre 1766 dans le régiment d’Aquitaine – infanterie, et nous le retrouvons, le 1er août 1788, porte –drapeau. Il prit une part héroïque à la prise de la Bastille le 14 juillet 1789, devint capitaine au 5ème bataillon de la 5ème division de la garde nationale parisienne, passa rapidement par tous les grades, et fut promu le 30 juillet général de brigade à l’armée des  Ardennes, puis commandant à Givet et général de division le 3 septembre 1793. A propos de cette dernière promotion ELIE écrivit au Comité de Salut public la lettre suivante : 

« Givet, 11 SEPTEMBRE 1793 

Le général de division ELIE au Comité de Salut public de la Convention nationale. 

Citoyens représentants, je vous préviens que je viens de recevoir de la part du Conseil exécutif, une lettre d’avis de ma nomination au grade de général de division. Les actions d’un républicain parlent pour lui. Je laisse aux miennes à prouver si je suis digne de la nouvelle marque de confiance dont on m’honore. Je sais quelles sont les obligations qu’elle m’impose ; je sais à quoi m’engage le serment que mon cœur a prononcé de mourir pour la liberté de ma patrie. Le même bras qui a été assez heureux pour contribuer à renverser la Bastille pourra peut-être apprendre aux satellites des despotes de quoi est capable la valeur républicaine. Si la calomnie cherchait à me noircir, souvenez-vous, citoyens représentants, qu’ELIE a toujours professé les principes d’un vrai sans-culotte, que l’unité et l’indivisibilité de la République n’ont point de plus ardent défenseur et qu’il a appris le métier des armes dans l’honorable profession de soldat. Si je commets des fautes, souvenez-vous que la carrière que je parcours est difficile, que l’erreur est attachée à la faiblesse humaine mais qu’un soldat français craint plus le soupçon même de la trahison que la mort. 

Le général de division commandant à Givet et arrondissement. 

ELIE » 

Il passa, après sa nomination, à l’armée de Sambre-et-Meuse le 14 messidor an II, fut nommé commandant  à Lyon le 8 germinal an IV, réformé le 28 ventôse an V et admis à la retraite le 21 juin 1811. 

Je n’étais pas tout à fait satisfaite. Il me manquait à trouver une illustration. 

Mes recherches sur internet ne donnaient aucun résultat. 

Qui pouvait m’aider ? 

Comme le Général ELIE et André JOSEPH avait souvent  discuté de la prise de la Bastille, je me suis entretenue à plusieurs reprises avec Michel GODARD  (Président de l’association  « Terres d’Argonne ») « des vainqueurs de la Bastille ». 

Il m’avait signalé l’existence d’une plaque à Varennes en Argonne. 

Je l’interrogeais. 

J’avais frappé à la bonne porte. 

La ville de Varennes a rendu un hommage au Général ELIE ainsi qu’au Général RADET  tous deux décédés à Varennes en 1825, en apposant  une plaque, à l’emplacement de la maison Sauce, lieu où Louis XVI et sa famille ont été retenus. 

STELE GENERAUX RADET ET ELIE

STELE GENERAUX RADET ET ELIE

AGRANDISSEMENT PLAQUE

AGRANDISSEMENT PLAQUE

                                                                                                                                                                                                       Cette plaque à l’initiative de Monseigneur AIMOND a été inaugurée en 1953. 

L’est Républicain a relaté l’évènement avec en prime les photos des deux Généraux. 

 

L’association « Terres d’Argonne » dans son prochain bulletin publiera  des articles sur : 

– le Général  RADET 

– les vainqueurs de la Bastille 

Nous allons encore en apprendre sur l’histoire régionale !

Advertisements
14 commentaires leave one →
  1. 3 mai 2011 2 h 27 min

    Cela fait plaisir de pouvoir retracer ses ancetres, et de voir en plus qu’on leur ressemble encore physiquement, et psychologiquement. il y a des choses qui ne se perdent pas et qui ne se perdront jamais a ce qu’il parait. Merci.

    • 3 mai 2011 8 h 26 min

      Vous m’intriguez. Pour moi le Général Elie est né à Wissembourg (Bas Rhin) de Mathieu Elie et Marie Françoise Schaffhauser le 26/11/1746. En savez-vous plus sur vos origines ?

  2. 3 mai 2011 2 h 52 min

    http://www.agh.qc.ca/articles/?id=66 peut-etre y a-t-il eu plusieurs Elie a la Bastille

    • 3 mai 2011 8 h 50 min

      Je pense que oui. Les familles sont elles liées ? Je n’ai pas d’infos complémentaires sur Mathieu ELIE. Les origines semblent juives.
      Merci pour ces renseignements.
      Michèle

  3. Emmanuelle Elie permalink
    15 mai 2011 13 h 03 min

    Cela fait plaisir de pouvoir retracer ses ancetres. Merci.

  4. Olivier-Marcel Elie permalink
    15 mai 2011 20 h 41 min

    On m’a toujours raconte que Pascal Elie, colon de St-Domingue avait ete a la metropole combattre aux cotes de son frere dans la prise de la bastille. Qu’I’ll etait ensuite rentre a la colonie s’occuper des enfants batards de son fere, qu’I’ll a epouse une de ses esclaves et adopte les enfants mulatares de jean-baptiste et Jacob (peut-etre Jacques-Job) Elie. C’est un heritage oral, je n’en sais rien d’autre. Emmanuelle est ma jeune soeur

  5. 15 mai 2011 21 h 28 min

    Vous m’intriguez vraiment beaucoup. Les démarches que j’ai faites après nos premiers échanges n’ont rien donné. Le dictionnaire de la révolution et de l’empire cite Jacob ELIE dont j’ai parlé dans mes articles et Pascal ELIE . Je peux vous envoyer la photo si vous le désirez.
    J’aimerais bien que l’on arrive à confirmer l’héritage oral.
    A suivre….

  6. arnaud permalink
    8 novembre 2012 11 h 18 min

    Bonjour,
    Les Elie de la Bastille m’intéressent beaucoup. Avez-vous finalement pu dénouer ces fils généalogiques ?

    • 8 novembre 2012 22 h 55 min

      Malgré mes recherches, je n’ai pas trouvé de lien entre Jacob ELIE et Pascal ELIE. Avez-vous des informations les concernant qui permettraient de partir sur de nouvelles pistes ?

      • arnaud permalink
        9 novembre 2012 7 h 30 min

        Non, je n’en ai pas… Mais je vais effectuer quelques recherches et je vous tiendrai au courant

Trackbacks

  1. Les vainqueurs de la Bastille le Général ELIE « Histoire de famille
  2. Commémoration en l’honneur du Général Radet à Varennes en Argonne | Histoire de famille

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :