Skip to content

LYON – Emile DIDELON à la Croix Rousse

18 novembre 2010

Je viens d’avoir l’occasion d’aller à Lyon. Jusqu’à maintenant, je ne connaissais de cette ville  que l’autoroute.

J’ai été ravie de pouvoir enfin  la découvrir. Un séjour éclair, qui m’a permis de faire ce que j’aime :

–           un peu de tourisme, 

–          bien manger

–          et un peu de généalogie.

Je me suis d’abord dirigée vers le quartier de La Croix Rousse. Depuis très longtemps, je voulais visiter la « maison des canuts »

C’est le seul lieu à Lyon où l’on peut voir fonctionner des métiers à tisser Jacquard à bras.

METIER A TISSER JACQUARD

Le nom de ce quartier évoque pour moi d’autres souvenirs.

Emile DIDELON, mon arrière grand père est décédé à l’hôpital de la Croix Rousse.

Je sais  par les Bulletins Meusiens,qu’originaire de Montblainville, il  fait partie des prisonniers civils emmenés au camp de Grafenwohr.

Je voulais découvrir le lieu où il a fermé les yeux.

Un peu déçue, l’hôpital  est en plein travaux, difficile de prendre une photo en évitant les grues

HÔPITAL DE LA CROIX ROUSSE

HÔPITAL DE LA CROIX ROUSSE

Je décide de poursuivre mes recherches aux archives municipales

Un accueil dans des locaux spacieux avec des archivistes prêts à tout pour vous aider.

Je n’avais pas grand espoir de retrouver  le trajet  parcouru par Emile DIDELON depuis GRAFENWOHR.  Depuis quand était-il à Lyon et  de quoi était-il décédé ?

Les registres des convois funéraires en ligne m’ont déjà confirmé son inhumation au cimetière de la Croix Rousse.

En réponse à mes questions, le Président de Salle m’informe que les registres de l’hôpital et du cimetière de la Croix Rousse sont aux archives municipales.

Je me plonge dans la lecture de ces registres.

Emile DIDELON est entré à l’hôpital le 21 juin 1916. Il est décédé le 8 juillet 1916 à 4 heures  du matin de tuberculose pulmonaire et  …. Articulaire. Il a été inhumé  religieusement le 10 juillet 1916 à 7h du matin au cimetière de la Croix Rousse carré 3 – 5 – 16. Les frais d’inhumation ont été payés par l’état  en 1923.

DIDELON Emile 2Q70 registre de décès HOP CROIX ROUSSE

DIDELON Emile 2Q70 registre de décès HOP CROIX ROUSSE

 

DIDELON Emile 1Q85 HOP CROIX ROUSSE ENTREES 1916

DIDELON Emile 1Q85 HOP CROIX ROUSSE ENTREES 1916

 

DIDELON Emile 1759W16 Cimetiere CROIX ROUSSE

DIDELON Emile 1759W16 Cimetiere CROIX ROUSSE

 

Une journée très  chargée en émotion.

Une soirée  réservée au tourisme  :

–  la place Bellecour, 

–  Notre Dame de Fourvière 

–  la gastronomie dans un bouchon lyonnais (Le Garret).

Place Bellecour

Place Bellecour

 

NOTRE DAME DE FOURVIERE

NOTRE DAME DE FOURVIERE

NOTRE DAME DE FOURVIERE

NOTRE DAME DE FOURVIERE

 

                                                                                                                                                                                                         Avant mon retour sur Paris, je rencontre  Caroline, une visite du vieux Lyon digne d’un tour-opérateur et quelques heures de bavardage généalogique sur nos ancêtres Meusiens et Ardennais.

Advertisements
2 commentaires leave one →
  1. 24 novembre 2010 20 h 39 min

    Pour continuer cette promenade dans Lyon et son histoire, Sylvie nous propose le lien suivant :
    http://echo-fabrique.ens-lyon.fr/docannexe.html

Trackbacks

  1. le rapatriement des corps des victimes de la guerre 14 – 18 | Histoire de famille

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :