Skip to content

Eglise de Montblainville (Pouillé du Diocèse de Verdun)

23 février 2011
LA PREMIERE EGLISE

Le Pouillé du Diocèse de Verdun par l’Abbé N. Robinet, nous donne d’autres informations sur l’Eglise détruite en 1914 – 1918.

Elle a été construite en 1743 et bénite le 30 novembre 1743 par Nicolas GUIOT, curé et doyen rural de Grandpré, assisté de Claude GOURET, prêtre curé de Montblainville.  L’Abbé Robinet indique que la bénédiction de l’église figure sur les registres paroissiaux en fin d’année 1743. La consultation des archives en ligne ne m’a pas permis de retrouver l’inscription de la bénédiction de l’église ?

Le buffet d’orgues installé à l’église provient du couvent des Cordeliers de Varennes. Il a été acheté en vertu d’une délibération municipale du 22 mars 1791.

Le « bouvrot » de la cure fut mis en vente le 19 février 1792, au prix de 9350  livres ; un lot de terres et de près fut vendu au prix de 1875 livres ; les vignes pour 800 livres, le 25 Germinal an III ; La grange du presbytère fut adjugée le 5 Messidor an II, pour 2150 livres ; elle se composait de deux portées de bâtiments. Les biens de la « Fabrique », une chenevière et 7 fauchées de près, furent adjugés le 17 juin 1792, pour la somme de 16500 livres. (Archives de la Meuse, Ventes, district de Clermont.) On trouve aussi aux Archives de la Meuse l’inventaire du mobilier de l’église et de la sacristie en 1794, et la déclaration officielle de tous les biens nationaux, sur le territoire de Montblainville (Série Q, liasses 78, 79, et 110.)

En Lorraine on désigne par le terme « bouvrot »,  le revenu de la cure et l’ensemble des biens  fonciers dont le curé a la jouissance et qu’il  doit administrer.

Le terme « fabrique »,  désigne les biens de la paroisse donc de l’église elle-même.

Publicités
2 commentaires leave one →
  1. beaussart marie france permalink
    24 novembre 2012 14 h 18 min

    bonjour etant a la recherche de ma famille gustave robinet ancien agriculteur decedes dans les année 60 son epouse maria chaty sachant qu il avait un pretre dans la famille j ai fait un rapprochement avec vous ma mere s appellais renée robinet de nixéville et verdun si vous connessais cette famille me tenir informer merci d avance

    • 24 novembre 2012 16 h 36 min

      Les seules informations que je possède sur Nicolas Robinet sont ses dates de naissance et décès (1844-1894). Vous pouvez éventuellement demander à la mairie du lieu où Gustave Robinet son extrait d’acte de décès. Des bénévoles effectuent les relevés des actes des communes meusiennes. Ils sont mis en ligne gratuitement sur le site http://www.meuse-archive.com/. Vous avez accès sur le site des archives départementales de la Meuse aux actes numérisés http://archives.meuse.fr/. Bonne continuation dans vos recherches. Michèle

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :