Skip to content

Cérémonies « amicale des Anciens d’AFN » à Montblainville

26 octobre 2011

Dimanche avait lieu la cérémonie annuelle organisée par l’amicale des Anciens d’AFN de Varennes – Romagne – Montfaucon.

Chaque année les anciens d’AFN font un dépôt de gerbes sur les tombes des soldats morts durant les évènements d’Algérie,Maroc, Egypte dans les cantons de Varennes et Montfaucon. Ils ont honoré :

A Cierges la  tombe de Robert PAYOT décédé le 10 août 1957 à Ain – Sefra (Algérie)

A Cheppy les tombes d’Albert BERTHELEMY décédé le 5 novembre 1956 à Port-Saïd (Egypte) et de Claude Jean Marie PERIN décédé le 19 novembre 1952 au Vietnam

A Malancourt la tombe d’Alain LEFIN décédé le 22 septembre 1959 à Tenes (Algérie)

Et à Montblainville la tombe de Michel GERODEL décédé le 5 mars 1956 en Algérie.

Tombe Michel GERODEL

Dépôt de gerbe à Montblainville

La cérémonie s’est terminée par le dépôt de gerbes au monument aux morts de Montblainville, la remise de décorations d’anciens combattants, la passation de drapeau et un vin d’honneur offert par la municipalité.

Dépôt de gerbe au monument aux morts de Montblainville

Les sculpteurs des monuments aux morts ont utilisé des symboles différents pour exprimer l’héroïsme, le sacrifice militaire, civil, le patriotisme etc …

Celui de Montblainville est différent de ceux de la région. Il représente une femme et son enfant sur la tombe de son mari. Pourquoi ?

Les bulletins meusiens des 4 et 11 avril 1931 relatent l’inauguration de ce monument et la bénédiction par Mr l’Abbé DELAWOEVRE Doyen de Varennes sous la présidence de Mr Louis LEROY, Maire de la commune. Dans le premier article une description de l’époque :

« Le monument de Montblainville n’est pas une banalité en série ; c’est vraiment une œuvre d’art très expressive. Le sculpteur, artiste de mérite, a taillé, dans un imposant monolithe, une scène émouvante dont le champ de bataille a été souvent le témoin. Une femme se recueille devant le tertre où repose son époux et que domine la croix de bois symbolique ; elle serre contre elle, avec effusion, son enfant, l’orpheline, qu’elle promet d’élever dans la dignité et le travail, sans oublier celui qui est mort pour la France …. »

L’article du 11 avril précise que seule la bénédiction de la stèle a été effectuée et que l’inauguration officielle ainsi que celle des autres édifices publics a été remise à quelques mois.

Dans mes articles précédents, j’ai évoqué les victimes de Montblainville. Le sculpteur a exprimé l’état d’esprit des habitants à la fin du conflit. Beaucoup de femmes se sont retrouvées veuves, avec de jeunes enfants à élever. Elles ont travaillé durement pour le faire sans oublier leur époux.

Merci à Dominique LACORDE, le photographe, de nous avoir fait partager ses moments émouvants.

Advertisements
2 commentaires leave one →
  1. Lacorde permalink
    26 octobre 2011 18 h 52 min

    Merci pour ce bel article sur les morts de la guerre d’Algérie. C’est vrai qu’on connait ceux de 14-18 mais qu’on parle moins de ceux de 39-45 ou d’AFN.

Trackbacks

  1. Inauguration des édifices publics Montblainville 27 juillet 1931 « Histoire de famille

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :