Skip to content

le rapatriement des corps des victimes de la guerre 14 – 18

30 juin 2014

Depuis longtemps, je voulais aborder le sujet du rapatriement des corps des personnes décédées pendant la guerre 14 – 18. J’ai mis très longtemps à obtenir la confirmation du rapatriement des corps  de mon arrière-grand-père et de son père au cimetière de Montblainville. J’en ai eu la certitude en consultant aux archives de Bar le Duc le dossier des registres de transports de corps (3 R 26).
Le corps de mon arrière grand-père Emile Didelon décédé à Lyon a été rapatrié à la demande de  son épouse  le 16 janvier 1923 par la gare de Brienne-le- Château. Il faisait partie des 83 corps rapatriés par les wagons n° 92220 et 97192 arrivés en gare de Bar-le-Duc à 19h. Le plan de transport indique qu’il est destiné à la gare d’Apremont pour être inhumé à Montblainville.

Mon arrière-arrière grand-père Charles André Didelon prisonnier au camp de Grafenwöhr en Bavière y est décédé le 14 décembre 1914. Son corps a été rapatrié à Sarrebourg lors  de la restitution par l’Allemagne des corps des prisonniers décédés au camp. A la demande de sa fille Léontine épouse Dappe  son corps à rejoint le cimetière de Montblainville pour y être inhumé le 12 janvier 1926.

Ce dossier contient également d’autres pièces administratives permettant de suivre le retour des corps pour être inhumés dans les cimetières communaux.

Notamment ces quelques documents concernant des habitants de Gesnes en Argonne :

– télégramme et plan de transport retraçant le retour du corps de Robert Sartelet de Toulouse à Gesnes en Argonne

– facturation des frais de transport et réinhumation pour le retour d’un corps à Gesnes en Argonne, train spécial 6498 du 4 juin 1926.

DSC_0575

Par contre très peu de très peu de traces des correspondances échangées entre l’administration et la famille. La famille de René Plistat a conservé précieusement  les pièces relatives au retour du corps pour être inhumé dans le caveau familial. Elle m’a autorisée à les utiliser.

René Plistat est décédé à Grafenwôhr (Bavière) le 30 septembre 1914.

La Croix Rouge prévient la famille le 1er mars 1915 de son décès.

Courrier de la Croix Rouge - 1er mars 1915 - René Plistat - documents communiqués par la famille

Courrier de la Croix Rouge – 1er mars 1915 – René Plistat – documents communiqués par la famille

Le 25 mars 1915 le chef du bureau du 169ème et du 369ème régiment d’infanterie informe la mairie du XIIIème arrondissement du décès.

Celle-ci transmettra le 17 décembre 1915 l’avis de décès accompagné de son extrait d’acte de naissance  à la Préfecture afin que celle – ci avise la famille.

La gare régulatrice de Sarrebourg avise la mère de René Plistat de l’exhumation de son corps du cimetière de Grafenwöhr le 11 décembre 1925 pour être acheminé vers la gare de destination demandée par la famille

Avis d'Exhumation - René Plistat - documents communiqués par la famille

Avis d’Exhumation – René Plistat – documents communiqués par la famille

 

Advertisements
3 commentaires leave one →
  1. Lacorde permalink
    30 juin 2014 16 h 33 min

    Magnifique travail de recherche. Félicitations !

  2. 30 juin 2014 19 h 08 min

    Très bel article, chargé d’émotion pour avoir retrouvé tous ces éléments. J’espère que la chance continuera à te sourire pour d’autres trouvailles de ce genre 😉

Trackbacks

  1. Amédée Renault « Le Fifre  d’Édouard Manet | «Histoire de famille

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :