Skip to content

Identification photo prisonniers Traunstein

2 novembre 2016

Suite à l’article paru  « identifier des prisonniers de guerre sur une photo grâce aux archives du CICR » sur le site sources de la grande guerre j’ai décidé de reprendre mes recherches dans le but d’identifier les personnes figurant sur la photo adressée le 24 février 1916 par Ernest Gérodel à son fils Aimé

prisonnier-traunstein

Avec l’aide de ma cousine Nicole nous avons reconnu :

  • le numéro 5 François Charles Didelon  (1897-1968)

didelon-francois-charles-2

 

  • le numéro 11 Ernest Gérodel  (1864-1945)

gerodel-ernest

  • le numéro 12 Marie Paul Louis Didion (1896-1975)

didion-marie-paul-louis

  • le numéro 13 Lucien Marcellin Dappe  (1895-1969)

dappe-lucien-marcellin

Nous pensons que :

  • le numéro 8 serait Auguste Leveaux (1885 – 1953) originaire de Châtel-Chéhéry

leveaux-auguste

  • le numéro 14 serait René Langlois (1897 – ? ) originaire de Châtel-Chéhéry

langlois-rene

J’ai recherché sur le site de la croix-rouge leurs fiches.

La fiche de Lucien Dappe m’a donné une nouvelle piste :

 

c_g1_f_13_01_0036_0300_0

Trois références sur cette fiche civ 1141, civ 1800, civ 2141.

La première référence correspond à une partie de la liste des prisonniers à Grafenwöhr.

En revanche les cotes civ 1800 et 2141 sont plus utiles à ma recherche puisqu’elles correspondent au transfert des prisonniers de Grafenwöhr à Traunstein.

La référence civ 2141 est incluse dans la liste du 28 juillet 1915 (civ 2137 à 2157).

prisonniers-traunstein-civ-2137

 

Elle indique les noms et prénoms des prisonniers de guerre, leurs professions et leur origine.

La seconde civ 1796 à civ 1815  donne une liste de 678 prisonniers de guerre Français. Elle est datée de Traunstein le 4 août 1915.

prisonniers-traunstein-civ1796

 

 

Outre les noms et prénoms des prisonniers de guerre, leurs professions, elle précise le lieux où ils ont été faits prisonniers et leurs lieux de naissance.

Pour consulter ces listes dans leur intégralité  cliquez sur les liens ci-dessous !

De ces listes on peut extraire les prisonniers nés à Montblainville auxquels on peut ajouter Ernest Gérodel né à Lachalade mais qui habitait la commune à cette époque :

Dappe  Lucien
Didelon Charles
Didelon Emile
Didion Paul
Gérodel Maurice
Jacquesson Auguste
Joseph Célestin
Thiry Jules

Les prisonniers né à Châtel-Chehery :

Bigault Ernest
Collard Jules
Cotret Eugène
Delouette Xavier
Fournel Raymond
Gatelet Camille
Lahaye Octave
Lalouette François
Lalouette Louis
Lambert Auguste
Lambert Eugène
Langlois René
Laurent Félix
Mater Carolus
Mater Léon
Mater Vital
Munier Jules
Oudard Anastase
Pierrard Jules
Pierrard Louis
Sorbon Maurice

Difficile d’associer des visages à des noms, même lorsque l’on sait  que Maurice Gérodel est le fils d’Ernest Gérodel et qu’Emile Didelon est le père de Charles Didelon tous deux déjà identifiés.

Je lance un appel à vos dons  de physionomistes et aux familles des personnes susceptibles de se trouver sur la photo pour m’aider.

De mon côté, je reprends la première référence trouvée sur la fiche de Lucien Dappe pour reconstituer la liste des prisonniers de Montblainville à Grafenwöhr. Il existe peut-être d’autres listes de transfert de prisonniers de Grafenwöhr  à Traunstein.

Publicités
4 commentaires leave one →
  1. 3 novembre 2016 7 h 54 min

    Excellent travail ! Si on pouvait trouver des portraits des descendants à peu près au même age cela pourrait faciliter la tache. As tu essayé de mettre ce post sur le site de Thierry Sabot ? Par ailleurs comment fais tu pour faire une recherche à partir du numéro de la liste sur le site de la croix rouge ? peut-être pourrais tu nous mettre un extrait d’écran. Encore grand merci à toi pour tes travaux.

    • 19 novembre 2016 23 h 39 min

      J’ai suivi ton conseil de se rapprocher la photo avec des photos des descendants. Je ne suis pas certaine de faire la bonne identification. Pour le moment je n’ai pas fait démarche sur le site de la Gazette des Ancêtres de Thierry Sabot.
      Concernant les fiches de la croix rouge, tu as l’explication sur leur site :
      http://grandeguerre.icrc.org/fr/File/Details/3115466/6/1/
      Appelle-moi si besoin.
      Cordialement

  2. 5 novembre 2016 17 h 27 min

    Il existe souvent aux AD un dossier ou des cartes d’anciens combattants avec photographie. Si vous êtes dans le département en question, cela peut valoir le coup de tenter.
    En tout cas un excellent article.

    • 19 novembre 2016 23 h 52 min

      Merci pour le conseil. Sur la photo je pense qu’il s’agit de civils, même si certains portent des capotes militaires. Je me renseignerais aux archives de la Meuse pour vérifier l’existence de dossiers pour la délivrance de cartes de déportés ou de rapatriés.
      Cordialement

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :