Skip to content

Liste des personnes désignées par les Puissances alliées pour être livrées par l’Allemagne en exécution des articles 228 à 230 du traité de Versailles et du protocole du 28 juin 1919

19 juillet 2014

Une autre découverte récente sur la BNF en ligne :

La liste des personnes désignées par les Puissances alliées pour être livrées par l’Allemagne en exécution des articles 228 à 230 du traité de Versailles et du protocole du 28 juin 1919

Elle comprend la liste des personnes réclamées par l’Empire Britanique, la France, l’Italie, la Belgique, la Pologne, la Roumanie, l’Etat Serbe- Croate – Slovène.

Dans la liste des personnes réclamées par la France  en violation des lois et coutumes de la guerre dans les camps de prisonniers de guerre en Allemagne figurent Meyer et Reinhardstattner, médecins à l’hôpital de Grafenwöhr.

 

Liste des personnes désignées par les Puissances alliées pour être livrées par l'Allemagne en exécution des articles 228 à 230 du traité de Versailles et du protocole du 28 juin 1919 extrait

Liste des personnes désignées par les Puissances alliées pour être livrées par l’Allemagne en exécution des articles 228 à 230 du traité de Versailles et du protocole du 28 juin 1919 extrait Grafenwöhr

 

En ce qui concerne la violation des lois et coutumes de la guerre sur les territoires qui furent occupés par l’armée allemande, le Prince de Wittgenstein commandant un corps de Uhlans et le Général Von Urach commandant le 13ème corps Wurtembergeois pour le pillage et l’incendie de Clermont-en-Arrgonne.

 

Liste des personnes désignées par les Puissances alliées pour être livrées par l'Allemagne en exécution des articles 228 à 230 du traité de Versailles et du protocole du 28 juin 1919 extrait Clermont-en-Argonne

Liste des personnes désignées par les Puissances alliées pour être livrées par l’Allemagne en exécution des articles 228 à 230 du traité de Versailles et du protocole du 28 juin 1919 extrait Clermont-en-Argonne

 

Dans le Tome 1  des rapports et procès-verbaux d’enquête de la commission instituée en vue de constater les actes commis par l’ennemi en violation du droit des gens. (Décret du 23 septembre 1914, trois habitants de Clermont-en-Argonne, Mme Barker épouse Jacquemet , M. Manternach, M. Jacquemet témoignent des violences commises par les Allemands. Parmi les victimes le Maire de Vauquois, Mr Eugène Poinsignon, fusillé.

Courrier Poinsignon Henri réclamant extrait d'acte de décès de son père Eugène

Courrier Poinsignon Henri réclamant extrait d’acte de décès de son père Eugène

 

Statue Freddy Stoll à Grafenwöhr – L’image 1er décembre 1915

17 juillet 2014

La  BNF poursuit sa campagne de numérisation. Chaque jour de nouveaux livres, périodiques, revues sont mis à la disposition de tous.

Je vous propose aujourd’hui un article paru dans l’image de la guerre le 1er décembre 1915.

Il revient sur le projet de Fréddy Stoll  du 347ème régiment d’infanterie, de sculpter une statue en l’honneur des prisonniers morts à Grafenwöhr en exil, loin de leur famille. et sur l’inauguration de celle-ci au camp.

Grâce à Philippe Adde , et à ses archives familiales qu’il a accepté de rendre publiques, j’ai déjà rédigé plusieurs articles sur ce blog, notamment un avec le texte du poème de  F. J. Bonjean du 311ème régiment d’infanterie " Aux soldats français morts à Grafenwöhr".

Le grand-père de Philippe, Louis Adde, a servi de modèle à Freddy Stoll pour la sculpture du "Géant". La famille Adde, s’est rendue au printemps 2011  à la Nécropole de  Sarrebourg  où en 1928 a été déplacée la statue,  pour rendre un hommage émouvant à Louis Adde et à toutes les victimes.

 

L IMAGE DE LA GUERRE 01121915

L IMAGE DE LA GUERRE 01121915

Un blog pour Montblainville

2 juillet 2014

Depuis quelques temps, je me suis lancée dans une nouvelle aventure :

un blog uniquement pour Montblainville !

Pourquoi pas ?

Le village même s’il devient de plus en désert a un passé chargé d’histoire. C’est ce que je vais essayer de vous faire découvrir sur :

Montblainville

Ce blog est actuellement en construction. D’autres pages  et articles viendront s’ajouter.

le rapatriement des corps des victimes de la guerre 14 – 18

30 juin 2014

Depuis longtemps, je voulais aborder le sujet du rapatriement des corps des personnes décédées pendant la guerre 14 – 18. J’ai mis très longtemps à obtenir la confirmation du rapatriement des corps  de mon arrière-grand-père et de son père au cimetière de Montblainville. J’en ai eu la certitude en consultant aux archives de Bar le Duc le dossier des registres de transports de corps (3 R 26).
Le corps de mon arrière grand-père Emile Didelon décédé à Lyon a été rapatrié à la demande de  son épouse  le 16 janvier 1923 par la gare de Brienne-le- Château. Il faisait partie des 83 corps rapatriés par les wagons n° 92220 et 97192 arrivés en gare de Bar-le-Duc à 19h. Le plan de transport indique qu’il est destiné à la gare d’Apremont pour être inhumé à Montblainville.

Mon arrière-arrière grand-père Charles André Didelon prisonnier au camp de Grafenwöhr en Bavière y est décédé le 14 décembre 1914. Son corps a été rapatrié à Sarrebourg lors  de la restitution par l’Allemagne des corps des prisonniers décédés au camp. A la demande de sa fille Léontine épouse Dappe  son corps à rejoint le cimetière de Montblainville pour y être inhumé le 12 janvier 1926.

Ce dossier contient également d’autres pièces administratives permettant de suivre le retour des corps pour être inhumés dans les cimetières communaux.

Notamment ces quelques documents concernant des habitants de Gesnes en Argonne :

- télégramme et plan de transport retraçant le retour du corps de Robert Sartelet de Toulouse à Gesnes en Argonne

- facturation des frais de transport et réinhumation pour le retour d’un corps à Gesnes en Argonne, train spécial 6498 du 4 juin 1926.

DSC_0575

Par contre très peu de très peu de traces des correspondances échangées entre l’administration et la famille. La famille de René Plistat a conservé précieusement  les pièces relatives au retour du corps pour être inhumé dans le caveau familial. Elle m’a autorisée à les utiliser.

René Plistat est décédé à Grafenwôhr (Bavière) le 30 septembre 1914.

La Croix Rouge prévient la famille le 1er mars 1915 de son décès.

Courrier de la Croix Rouge - 1er mars 1915 - René Plistat - documents communiqués par la famille

Courrier de la Croix Rouge – 1er mars 1915 – René Plistat – documents communiqués par la famille

Le 25 mars 1915 le chef du bureau du 169ème et du 369ème régiment d’infanterie informe la mairie du XIIIème arrondissement du décès.

Celle-ci transmettra le 17 décembre 1915 l’avis de décès accompagné de son extrait d’acte de naissance  à la Préfecture afin que celle – ci avise la famille.

La gare régulatrice de Sarrebourg avise la mère de René Plistat de l’exhumation de son corps du cimetière de Grafenwöhr le 11 décembre 1925 pour être acheminé vers la gare de destination demandée par la famille

Avis d'Exhumation - René Plistat - documents communiqués par la famille

Avis d’Exhumation – René Plistat – documents communiqués par la famille

 

Samedi 28 et Dimanche 29 juin2014 – Les Arts dans les rues de Varennes

26 juin 2014

Rendez-vous  à Varennes-en-Argonne , samedi 28 et dimanche  29 juin 2014 pour une manifestation organisée par "Les Amis des Arts de l’Argonne".

 

Les arts dans les rues de Varennes - manifestation proposée par les Amis des Arts de l'Argonne.

Les arts dans les rues de Varennes – manifestation proposée par les Amis des Arts de l’Argonne.

L’Hôpital de Grafenwöhr – les soins aux prisonniers malades

25 juin 2014

Comment étaient soignés les prisonniers dans les camps Allemands en 14 – 18 ? C’est une des questions à laquelle jusqu’à présent je n’avais pas trouvé de réponse.

François Olier, sur le blog hôpitaux militaires de guerre 14 – 18  apporte la réponse à ma question.Le rapport du médecin major Védrines, médecin chef du 85ème régiment d’infanterie explique  les soins apportés aux blessés à Grafenwöhr.

http://hopitauxmilitairesguerre1418.overblog.com/2014/01/les-medecins-militaires-fran%C3%87ais-detenus-au-camp-de-grafenwohr-1914.html

A la lecture de cet article on comprend mieux  le nombre important de prisonniers décédés dans le camp de Grafenwöhr.  Le Musée de Grafenwöhr indiquait en 2010, 757 décès sur 12000 prisonniers français, 6100 prisonniers russes et 1300 prisonniers civils. Voir mon article du 21 janvier 2010.

Présentation revue "Terres d’Argonne" et conférence La grande guerre 14 – 18 La Meuse occupée

9 juin 2014

Monsieur Yves Lecrique, maire de Montmédy, le conseil  d’administration de l’association "L’orgue de la citadelle" et son président Jean Lanher, seront heureux de vous accueillir, mardi 17 juin à partir de 20 heure dans le salon d’honneur de l’Hôtel de Ville de Montmédy pour :

  • la présentation par Monsieur Michel Godard du bulletin numéro 6 du mois d’avril 2014  de l’association "Terres d’Argonne". Un article revient sur l’inauguration le 27 octobre 2013 de l’orgue de l’église Saint-Martin de la citadelle. L’association "l’orgue de la citadelle" a mis 13 ans pour réaliser son projet fou de redonner à l’église Saint-Martin un  orgue enlevé par les Allemands au printemps 1917. Grâce à l’énergie de ses bénévoles et à l’organisation de manifestations, les membres de l’association ont permis au projet d’aboutir.
  • un exposé – conférence par Monsieur Jean Lanher : " la grande guerre 14 – 18  : La Meuse occupée"

    Invitation Montmédy 17 juin 2014

    Invitation Montmédy 17 juin 2014

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.