Skip to content

Prisonniers civils à Grafenwohr

11 juin 2018

Dans le cadre de mes recherches sur le sort des civils meusiens dans la grande guerre, j’ai recherché dans les archives du CICR, les prisonniers à Grafenwöhr. A la date d’aujourd’hui, j’ai recensé 1772 civils pour plus de la moitié capturés dans la Meuse et pour plus d’un quart dans les  Ardennes. On note un très petit nombre d’hommes fait prisonniers dans l’aube, dans le Haut-Rhin, la Marne, en Meurthe-et-Moselle, en Moselle et dans les Vosges, quelques Allemands et quelques belges. Ces listes établies du 12 au 19 mars 1915, comprennent 63 femmes toutes originaires d’Azannes et de Flabas.

Pour consulter cliquez ici

Le 22 février 1915, Hector Poilblan, maire de Montblainville faisait état de 1800 prisonniers civils à Grafenwöhr, 130 n’ont pas survécu aux mauvais traitements, 5 habitants sur 16 de sa commune sont décédés (Martin Joseph, Labaude Prosper, Boue François, Didelon Charles, Joseph Albert).

temoignage-poilblan

Dans les archives de la croix rouge, une liste établie entre le 30 décembre 1915 et le 4 janvier 1916, compte 391 personnes décédés au camp de Grafenwöhr : 138 civils et 253 militaires.

C_G1_E_02_08_0020_0085

 

Pour consulter la transcription de cette liste, cliquez ici

 

CIMETIERE GRAFENWOHR 2

 

 

Publicités

Est Républicain 7 mai 2018 – les évacuations de civils 14 – 18

30 mai 2018

Le 7 mai 2018, l’Est Républicain  fait référence à la revue n°10 de Terres d’Argonne.

les évacuations de civils 1914 - 1918

Est Républicain 7 mai 2018

 

Avec Dominique Lacorde, dans cet article, nous évoquons  largement  le sort des civils meusiens pendant la grande guerre. Un hommage à tous les meusiens qui n’ont pas fait la guerre, mais qui ont vécu en zone occupée, ont subi l’occupation, la déportation, l’exil et qui de retour au pays ont dû tout reconstruire.

Le 10ème bulletin de l’Association Terres d’Argonne  comporte d’autres articles  :

Après un  premier article sur les inventaires des paroisses d’Argonne réalisé en 1902 à la demande de l’évêque de Verdun (Francine Saint-Ramond), les articles suivants sont essentiellement consacrés à la Première Guerre mondiale :

  • les régiments meusiens d’infanterie en Argonne (1914 – 1918) (Daniel Hochedez)
  • des « As » de l’aviation française en Argonne meusienne dans la Grande Guerre (Jean-Pierre Mangin)
  • les « Vierges de Varennes », deux statues disparues (Charles Aimond)
  • des artistes de guerre américains sont passés en 1918 – 1919 (Michel Godard)
  • la forêt d’Argonne, patrimoine de la Grande Guerre  (Jean-Paul Amat)
  • hommage à Jean Lanher (Michel Godard)
  • hommage à François Stupp (Gilles Deroche)
  • musique en Terres d’Argonne (Michel Burgard)

N’hésitez pas à vous le procurer.

« Gesnes dans la Grande Guerre » L’exposition les panneaux et les images

23 mai 2018

Pour ceux qui n’étaient pas présents lors des manifestations organisées à Gesnes du 3 au 11 novembre 2017 et ceux qui ont partagé ces journées mémorables retrouvez l’ensemble des panneaux réalisés par Michèle Baugillot et Dominique Lacorde. Pour visualiser chaque panneau, il suffit de cliquer sur le lien. Bonne lecture !

1 – Présentation de l’exposition

2 – Gesnes avant 1914

3 – La bataille de Gesnes 2 septembre 1914

3 – La bataille de Gesnes 2 septembre 1914  Lucien JACQUES

4 – La déportation massive du 17 septembre 1914

5  – Les habitants restés à Gesnes 1

6  – Les habitants restés à Gesnes 2

7  – Les Gesniaux évacués vers la France

8 – Eugène Kogel

9 – Gesnes occupé par les Allemands

10 – L’occupation allemande a Gesnes

11 – Le lieutenant Baron Hermann von Stetten

12 – La Brigade de Landwehr 54

13 – Visites du roi du Wurtemberg

14 – Aviation dans le secteur de Gesnes Sopwith

15 – Aignan et Boudon

16 – Dommages de guerre reconstruction et vestiges

17 – Les Américains à Gesnes

18  – Vestiges Cent ans après

Certains panneaux restent visibles à Gesnes :

1 – Le lavoir et les fontaines  de Gesnes

2 – L’église

3 – Le monument aux morts présentation

Pour chaque mort pour la France de la commune, il a été réalisé un panneau individuel.

Nous avons ajouté aux morts pour la France inscrits sur le monument aux morts de la commune, Charles Evrard né à Gesnes, inscrit sur le monument aux morts de Montpellier et Robert Narcisse Gastelet décédé lors de la seconde guerre mondiale.

Balardelle Jules Arthur

Balardelle Jules Arthur complément

BIGAUT Jean Célestin Fernand

BIGAUT Louis Adolphe

EVRARD Charles Jean Baptiste

GASTELET Charles Narcisse

GASTELET Robert Narcisse Camille

GILBIN Constant Célestin

ROBERT Achille Elysée

SARTELET Albert Ernest

SARTELET Pierre Elisée

TARTIVELLE Joseph

TARTIVELLE Jules Nicolas

C’est le fruit de longues années de recherches qui a été présenté avec la participation active de l’association culturelle de Gesnes-en-Argonne, de sa présidente Laura Mayot et de la municipalité et son maire Jean-Claude VENET. La municipalité envisage de présenter tous les panneaux à la mairie de Gesnes. Que de bons moments vécus à Gesnes dans cette petite commune qui a souhaité honorer ses Morts pour la France et faire connaître son Histoire !

Revivez ces journées qui nous ont tous marqués en images :

Gesnes en Argonne Au Nom du Souvenir 11 Novembre 2017

Exposition « Gesnes dans la grande guerre » du 3 au 13 novembre 2017

9 novembre 2017

Après le vernissage du samedi 4 Novembre 2017,  l’exposition  » Gesnes dans la Grande Guerre » reste visible jusqu’au 13 novembre de 10h à 12h et de 14h à 18H. Pour la suite des manifestations, rendez-vous le 11 et le 12 novembre 2017 .

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Gesnes-en-Argonne dans la Grande Guerre du 3 au 13 novembre 2017

24 septembre 2017

« Gesnes dans la Grande Guerre »

 

Un projet organisé par la Municipalité et l’Association Culturelle de Gesnes, du 3 au 13 novembre 2017.

 

 

Venez nombreux !

Programme ci-dessous :

 

 

 

 

 

Gesnes entre dans la Grande Guerre – Est Républicain 14 avril 2014

14 avril 2017

Un projet des habitants de Gesnes-en-Argonne qui me tient à cœur. Mon arrière-grand-mère Marie Eugénie Monchot est née dans cette commune le 12 janvier 1879. Elle a quitté Gesnes à 17 ans en 1896,  pour épouser  dans  le village voisin, Montblainville, Emile Nicolas Didelon.  px

Identification photo prisonniers Traunstein

2 novembre 2016

Suite à l’article paru  « identifier des prisonniers de guerre sur une photo grâce aux archives du CICR » sur le site sources de la grande guerre j’ai décidé de reprendre mes recherches dans le but d’identifier les personnes figurant sur la photo adressée le 24 février 1916 par Ernest Gérodel à son fils Aimé

prisonnier-traunstein

Avec l’aide de ma cousine Nicole nous avons reconnu :

  • le numéro 5 François Charles Didelon  (1897-1968)

didelon-francois-charles-2

 

  • le numéro 11 Ernest Gérodel  (1864-1945)

gerodel-ernest

  • le numéro 12 Marie Paul Louis Didion (1896-1975)

didion-marie-paul-louis

  • le numéro 13 Lucien Marcellin Dappe  (1895-1969)

dappe-lucien-marcellin

Nous pensons que :

  • le numéro 8 serait Auguste Leveaux (1885 – 1953) originaire de Châtel-Chéhéry

leveaux-auguste

  • le numéro 14 serait René Langlois (1897 – ? ) originaire de Châtel-Chéhéry

langlois-rene

J’ai recherché sur le site de la croix-rouge leurs fiches.

La fiche de Lucien Dappe m’a donné une nouvelle piste :

 

c_g1_f_13_01_0036_0300_0

Trois références sur cette fiche civ 1141, civ 1800, civ 2141.

La première référence correspond à une partie de la liste des prisonniers à Grafenwöhr.

En revanche les cotes civ 1800 et 2141 sont plus utiles à ma recherche puisqu’elles correspondent au transfert des prisonniers de Grafenwöhr à Traunstein.

La référence civ 2141 est incluse dans la liste du 28 juillet 1915 (civ 2137 à 2157).

prisonniers-traunstein-civ-2137

 

Elle indique les noms et prénoms des prisonniers de guerre, leurs professions et leur origine.

La seconde civ 1796 à civ 1815  donne une liste de 678 prisonniers de guerre Français. Elle est datée de Traunstein le 4 août 1915.

prisonniers-traunstein-civ1796

 

 

Outre les noms et prénoms des prisonniers de guerre, leurs professions, elle précise le lieux où ils ont été faits prisonniers et leurs lieux de naissance.

Pour consulter ces listes dans leur intégralité  cliquez sur les liens ci-dessous !

De ces listes on peut extraire les prisonniers nés à Montblainville auxquels on peut ajouter Ernest Gérodel né à Lachalade mais qui habitait la commune à cette époque :

Dappe  Lucien
Didelon Charles
Didelon Emile
Didion Paul
Gérodel Maurice
Jacquesson Auguste
Joseph Célestin
Thiry Jules

Les prisonniers né à Châtel-Chehery :

Bigault Ernest
Collard Jules
Cotret Eugène
Delouette Xavier
Fournel Raymond
Gatelet Camille
Lahaye Octave
Lalouette François
Lalouette Louis
Lambert Auguste
Lambert Eugène
Langlois René
Laurent Félix
Mater Carolus
Mater Léon
Mater Vital
Munier Jules
Oudard Anastase
Pierrard Jules
Pierrard Louis
Sorbon Maurice

Difficile d’associer des visages à des noms, même lorsque l’on sait  que Maurice Gérodel est le fils d’Ernest Gérodel et qu’Emile Didelon est le père de Charles Didelon tous deux déjà identifiés.

Je lance un appel à vos dons  de physionomistes et aux familles des personnes susceptibles de se trouver sur la photo pour m’aider.

De mon côté, je reprends la première référence trouvée sur la fiche de Lucien Dappe pour reconstituer la liste des prisonniers de Montblainville à Grafenwöhr. Il existe peut-être d’autres listes de transfert de prisonniers de Grafenwöhr  à Traunstein.

%d blogueurs aiment cette page :